En vedette

Les Autochtones étaient habiles pour préparer la babiche; ils utilisaient de multiples façons ces :

D’origine algonquienne, le mot babiche est attesté depuis1612comme un équivalent du français corde ou fil. Traditionnellement, la babiche servait surtout à la fabrication de raquettes, de chaussures et de chaises.

Dans certaines régions du Québec, quand une personne passe son été à préparer des cruchons pour l’automne, c’est qu’elle adore faire le plein de ces :

Le mot cruchon désigne à l’origine une petite cruche. Cependant, dans certaines régions, notamment Charlevoix et le SaguenayLac-Saint-Jean, on lui a donné un nouveau sens, celui de « contenant ou contenu de conserves ».

En randonnée, je cherche toujours les bécosses, peu importe l’apparence de ces :

Bécosses, un mot qui vient de l’anglais américain back house, est attesté depuis 1857.

Dans le parler des personnes âgées de plusieurs régions du Québec, le mot bombe a longtemps désigné quel objet, à part un engin explosif?

Bombe dans le sens de « bouilloire » était surtout employé dans l’est du Québec. Dans l’ouest de la province, on utilisait plutôt canard pour nommer ce type de récipient.