Thom : Avoir les yeux dans la graisse de bines

À propos du bédéiste

Thomas Blais-Leblanc, alias Thom, est né à Montréal en 1993. Depuis qu’il a terminé ses études en bande dessinée à l’Université du Québec en Outaouais, il travaille en tant qu’illustrateur pour des projets de toutes sortes. Il a fait paraître deux bandes dessinées aux Éditions Pow Pow : VII, en 2017, et Casa Rodeo, en novembre 2020. À La courte échelle, il a illustré le roman jeunesse Markus et le gecko (2018) et le documentaire Une visite guidée du système solaire (2021).

Thom
Photo : Thomas Blais-Leblanc

Thom : Avoir les yeux dans la graisse de bines

Définition de l’expression

Avoir les yeux dans la graisse de beans (ou bines, binnes)

Avoir le regard qui trahit un désir sexuel ou un état de somnolence, de fatigue, d’ivresse, etc.; avoir les yeux dans le vague, avoir l’air, le regard absent.

La langue par la bande

Par l’entremise du projet La langue par la bande, le Trésor de la langue française au Québec a rassemblé une vingtaine d’artistes de la bande dessinée d’ici afin de mettre en valeur l’inventivité du français québécois.

C’est avec brio que nos bédéistes ont relevé l’audacieux défi d’illustrer des expressions et locutions quotidiennes tirées du Dictionnaire historique du français québécois. Parfois poétique et souvent humoristique, le regard de chaque artiste révèle à la fois une dimension culturelle et une interprétation toute personnelle de notre langue imagée.

À travers la planche ou la bande, les sens littéral et figuré s’entremêlent parfois jusqu’à attribuer une nouvelle interprétation, toute personnelle, des expressions mises en images.

Pour redécouvrir avec plaisir des québécismes familiers, entrez dans l’imaginaire ludique de ces incontournables du neuvième art québécois et laissez-vous charmer par leurs œuvres inspirées de la langue!