Saviez-vous que...

Le mot balanciner provient du vocabulaire maritime?

L’enfance de la balancine

Pour beaucoup d’entre nous, se balanciner fait partie des doux souvenirs de l’enfance. Le derrière bien en équilibre sur la balancine qui nous emportait haut et loin par son mouvement de va‑et‑vient… Que de bonheur!

Le nom balancine désigne tout type de balançoire, mais plus particulièrement celle constituée d’une planchette suspendue à deux cordes et sur laquelle on s’assoit. Terme de marine à l’origine, balancine désigne, depuis le XVIe siècle, un cordage attaché au haut du mât d’un voilier et servant à contrôler les voiles.

Mettre dans la balance

Appartenant à la même famille, les mots balance et balancer évoquent un mouvement régulier de part et d’autre d’une position d’équilibre. Et c’est ce que fait notre balancine.

Selon les régions, ce nom se prononce et s’écrit différemment : on a balancine surtout à l’est de Trois‑Rivières, puis balancigne ailleurs au Québec et dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, et même balancille, qui est une forme vieillie et plus rare. En France, les enfants s’amusent sur la balançoire, nom devenu courant ici aussi.

image_clip_Paradoxx_se balanciner
Illustration : Paradoxx Multimédia

Points de suspension

Que fait‑on sur une balancine, sinon se balanciner? Ce verbe, dérivé de balancine, s’emploie couramment à la forme pronominale. Se balanciner, c’est s’adonner au jeu de la balancine, comme l’illustre l’exemple suivant, tiré d’un roman de Marie Laberge paru en 1992, Quelques adieux : C’était un dimanche. Il faisait un temps superbe. Tu t’étais « balancinée » comme tu disais, tout l’après-midi, en admirant tes jolis souliers bien tendus devant toi. Je me souviens t’avoir donné des poussées et qu’ensuite ton père m’a remplacée (p. 183).

Tout comme le cœur du héros, qui balance entre deux femmes dans le roman de Marie Laberge, les choses aussi peuvent se balanciner, c’est-à-dire être animées d’un mouvement d’oscillation, comme dans : les cloches se balancinaient au vent. En France, les choses, lorsqu’elles se meuvent en alternance d’un côté et de l’autre, se balancent plutôt. Les personnes aussi préfèrent se balancer, verbe que l’on emploie également de ce côté‑ci de l’Atlantique.

Mouvement de balancier

Quel que soit le nom qu’on lui donne, balancine ou balançoire, qu’elle soit à une, deux ou trois places, fabriquée en bois, en métal, en plastique ou en corde tressée, suspendue à un arbre ou montée sur des billes toit, la balançoire fait partie de notre paysage récréatif et agrémente nos étés. Finalement, il n’y a pas que les enfants qui aiment se balanciner : à tout âge, le bercement de la balancine calme le corps et l’esprit.

Consultez la Base de données lexicographiques du Québec pour en savoir davantage sur le nom balancine et le verbe balanciner.